[Avis] Cuir Mauresque - Serge Lutens




D'un cuir l'autre...

Il était d'usage, autrefois, d'imprégner de parfums les cuirs et peaux tannées. Dans les pays arabes, c'étaient des attars et des muscs qui s'exhalaient des peaux... Serge Lutens se serait inspiré de cette tradition raffinée pour créer, en 1996, Cuir Mauresque.


Composition: ambre, myrrhe, styrax brûlé, encens, cannelle, bois d'aloès, bois de cèdre, civette, noix de muscade, clou de girofle, cumin, musc, écorce de mandarine, fleur d'oranger


Comme beaucoup de parfums de cette famille olfactive, Cuir Mauresque risque de rebuter quelque peu à la première inhalation: c'est qu'il s'affiche d'emblée comme un cuir de la plus belle eau, avec les accents boisé-fumé-goudron typiques. En fait, cette première bouffée rappelle beaucoup le Tabac Blond classique de Caron (quand il était encore un cuir affirmé, plutôt que sa version ambrée actuelle)... difficile de faire plus beau compliment à un cuir!

Très vite, pourtant, la patte Lutens vient le moduler pour lui donner une dimension orientale: des épices sombres, cumin et muscade en tête, se manifestent, tout en mesure. Elles sont bientôt suivies par un doux voile de jasmin et de fleur d'oranger conjugué à une note très lutensienne de fruits séchés, tandis que le cuir intense du départ se modère pour se fondre à part égale avec ce coeur fleuri-épicé.

Au cours de son évolution, Cuir Mauresque poursuit sur cette lancée, se faisant progressivement doux et moelleux, arrondi d'ambre et assez nettement sucré, au point qu'il en prendrait presque des allures de cuir vaporisé d'Heure Bleue... parfaitement exquis! En fond, un cèdre discret vient les rejoindre, la cannelle se fait plus marquée; en toute fin de tenue, une toute petite touche d'un musc nettement animalisé, lointaine annonce du futur Muscs Koublaï Khan, se mêle timidement au fond ambré, chaleureux, où se lovent les derniers souvenirs de cuir.


Si Cuir Mauresque porte jolies les notes caractéristiques des cuirs, il est aussi (et surtout en seconde partie de son évolution) un bel oriental qui concentre les codes de la parfumerie de Serge Lutens. Elégant, suave, d'une sensualité mesurée, il ne risque de déconcerter qu'au départ; pour le reste, son caractère hybride de cuir/oriental le rend, je pense, assez facile à porter - pour autant bien sûr qu'on aime les notes cuirées! A choisir, il serait par ailleurs peut-être plus féminin que beaucoup d'autres cuirs, plus boisés-fumés. Ajoutons que son sillage est modéré, sa rémanence adéquate (il tient pratiquement la journée)... et qu'il m'enivre au point que je n'arrive pas à m'en détacher depuis des jours!



Maison: Serge Lutens (gamme exclusifs Salons)
Créateur: Christopher Sheldrake et Serge Lutens
Année de création: 1996
Famille: oriental / cuir
Disponible: en Eau de Parfum, flacon 75 ml, uniquement aux Salons du Palais Royal Shiseido et en ligne sur le site des Salons (110 EUR).



Images: FB Serge Lutens, Sébastien Alain.



5 commentaires:

vero59 a dit…

merci de cet excellent article que j'ai pris plaisir a lire et tres heureuse de ton retour dans le blog, ça manquait ;)
tu m'as donné envie de ressortir mon pauvre vieux cuir mauresque relegué au fond du placard, et pourtant, quelle merveille ce parfum, infidèle que je suis

Poivrebleu a dit…

Heureuse de te voir de retour Sixtine!
La plume n'a pas disparue et l'amour des parfums non plus!
Comme beaucoup de cuirés, Cuir Mauresque est difficile à aborder pour ceux qui ne sont pas familier de ces notes. Mais de tout ceux que je connais, il est à la fois l'un des plus affirmés et des plus portables...

Rafaèle a dit…

Bon Noël, Sixtine !
Je viens de craquer pour Ambre Sultan. Je l'ai porté voici une dizaine d'années et il n'a jamais été vraiment détrôné.
Mais j'avoue que j'aimerais bien me remettre les notes de Cuir Mauresque en tête...

maisqueperfume a dit…

Lovely posting, just found out about your blog.
So far I am enjoying to read it this holidays.

happy holidays

Simone

nezherbes a dit…

Merci pour cette belle description d'un parfum digne qu'on s'y intéresse.