[Parlons Parfums] 2009: rentrée parfumée

Comme l'an dernier, voici un petit panorama des sorties petites et grandes à venir lors de cette rentrée; n'hésitez pas à me signaler les oublis!


En grande distribution


Lolita Lempicka nous propose enfin (!) une vraie nouveauté: Si Lolita, qui se veut affirmée, un vrai floral épicé où le pois de senteur surdosé dispute la vedette aux baies roses, à la bergamote, la mandarine, la fleur de girofle, l'héliotrope, l'élémi et l'ambre. Disponible à partir de début août 2009, semble-t-il en avant-première dans les enseignes Marionnaud et déjà disponible sur le site de LL.
Premiers avis ici et chez Le Critique de Parfum.


Yves Saint Laurent sortirait ce qu'on présente un peu partout comme un énième flanker de Paris: Parisienne (créée par Sophia Grojsman et Sophie Labbé) - mais qui me semble mine de rien assez différent.
Si le cœur reste un mélange de rose de Damas et de violette cher au best-seller de la maison, s'y ajoute la pivoine, la cranberry et la mûre et, surtout, un étrange départ d'accord vinyle créé pour moderniser la fragrance.... à vérifier sur pièce le 17 août!
Premier avis chez votre servante.



Chez Issey Miyake, on revient à nouveau au frais et au facilement portable avec A Scent, composée par Daphné Bugey. Au menu: jacinthe, galbanum, verveine et jasmin. La sortie est prévue pour le 24 août, avec déjà une avant-première le 10 aux Galleries Lafayette Haussmann.
Premier avis sur Grain de Musc.



Giorgio Armani sort un parfum au nom qui devrait beaucoup faire sourire Lubin: Idole d'Armani. Il s'agit d'un floral opulent, aux notes d'orange amère, de gingembre, de davana, de loukoum à la rose, de jasmin, d'absolu safran, de styrax, patchouli, et de vétiver.
Sortie le 26 août.



On sent déjà arriver le prix du meilleur flacon pour Ricci Ricci, la nouvelle fragrance de la maison. Cet invraisemblable croisement de rubans métalliques roses renferme un parfum centré autour de la "belle-de-nuit", une fleur qui éclot à 4 heures de l'après-midi en changeant de couleur. Les créateurs se sont inspirés de cette fleur caméléon pour créer une fragrance protéiforme, avec un accord de rhubarbe en tête, de la bergamote, la fameuse belle-de-nuit, de la tubéreuse, de la rose Centifolia, de l'essence de patchouli et du santal en fond. A découvrir le 27 août.



Ange ou Démon Le Secret de Givenchy pencherait plutôt du côté ange, flanker qu'il est d'Ange ou Démon. Il se veut floral lumineux et doux, parfum -aquarelle aux notes de thé au jasmin, citron, baies de cranberry, jasmin sambac, pivoine blanche, fleurs d'eau, bois blonds et patchouli. Sortie le 31 août.




Chez Chloé, l'éponyme devient Chloé Eau de Parfum Intense, qui renforce sa rose devenue opulente et s'entoure de notes plus chaleureuses, orientalisantes: baies roses épicées et bois de santal. Dès le 1er septembre en parfumerie.



Le 21 septembre, ce sera l'arrivée tant attendue du nouveau grand féminin chez Guerlain: Idylle. Un accord chypré-rose, accompagné d'une pluie de jasmin et de musc, puis d'un bouquet de lilas, de freesia, de pivoine et de muguet... du résolument floral, donc?
Premier avis sur Olfactorum.



L'arrivée, enfin, de l'Arlésienne?
Sensuous (lys, magnolia, jasmin, "bois en fusion", ambre, santal, poivre noir, pulpe de mandarine, miel) devrait enfin sortir en septembre en France, après avoir semble-t-il remporté un grand succès aux Etats-Unis.
Premier avis sur Au Parfum.

Est aussi annoncée en novembre une autre Private Collection, après Amber Ylang-Ylang: Jasmine White Moss (premier avis sur Grain de Musc).



Septembre toujours: Prada lancerait une suite à ses Infusion d'Iris et Infusion de Fleurs d'oranger, centrée cette fois sur l'ambre: L’Eau Ambrée, un féminin, ajoute à l'ambre du cédrat et de la rose. Affaire à suivre....



Chez Viktor & Rolf, qui succédera (enfin) à Flowerbomb? Ce sera Eau Méga, un jus vert et frais aux notes de feuille de violette, de basilic, de poire, de pivoine, de jasmin sambac, de citron, de cèdre et de Cashméran, le tout dans un flacon-tube à poire intégrée. A sortir en octobre.


A la rentrée encore: le nouveau féminin de Gianfranco Ferré, cinéphilement baptisé In the Mood for Love. Un jus floral et boisé créé par Maurice Roucel, aux notes de tamarin, bergamote, orange amère, magnolia, fleur d'oranger, lys, jasmin, rose, cèdre, ambre, musc blanc et santal.



A la rentrée toujours arrivera Lola, le dernier-né de Marc Jacobs. Au menu, un fleuri-fruité "enivrant" avec ses notes de pamplemousse rose, poire, pivoines fuchsia, rose, géranium, fève Tonka et musc crémeux...





Chez les niches


Chez Serge Lutens, la rentrée est, comme toujours, chargée.
Fille en Aiguilles, l'oriental-boisé-sucré à l'odeur de pinède, est déjà sorti dans quelques points de vente, avant de se retrouver bientôt dans toutes les boutiques qui stockent la gamme export. Premiers avis ici, sur Grain de Musc et Poivre Bleu.

Fourreau Noir, l'exclusif au Palais Royal, est une tout autre histoire. Il serait une composition en chiaroscuro, pratiquement qu'en notes de fond, entre fève tonka, encens et myrrhe, musc blanc, un peu de lavande... d'abord et avant tout, semble-t-il, un parfum de peau. Sa sortie est prévue au 1er septembre.
Premier avis sur Poivre Bleu.



Sortie en août chez Annick Goutal: Mandragore Pourpre, un flanker de Mandragore, qui se veut plus puissant et plus sombre que l'original, plus épicé et aromatique, à porter l'hiver (bergamote, menthe, anis étoilé, ambre, romarin, géranium, poivre noir, myrte, encens et héliotrope).




Autre sortie du 1er septembre: Magnolia Nobile d'Acqua di Parma: les notes puissantes et suaves du magnolia, agrémentées d'un bouquet de rose, de jasmin, et de tubéreuse sur un fond de santal et de vétiver....



Van Cleef se la joue L'Art et la Matière en sortant une collection exclusive de 6 fragrances de haute parfumerie: Gardénia pétale (Nathalie Feisthauer), Orchidée vanille (Randa Hammami) Lys carmin (Natalie Gracia-Cetto), Muguet blanc (Antoine Maisondieu), Bois d'iris (Emilie Coppermann) et Cologne noire (Marc Buxton).
Cette Collection Extraordinaire sortira en septembre.



En septembre toujours, les Private Blends de Tom Ford s'enrichiront de quatre nouvelles fragrances, censément plus féminines, toutes les quatre articulées autour du musc blanc. Figureront dans cette White Musk Collection : Urban Musk (ambrette, poivre blanc, cumin, miel blanc, jasmin sambac, prune noire, musc tonkin et benjoin), Jasmine Musk (ylang, jasmin, patchouli, iris, vanille, santal, vétiver, ciste, ambre et musc), White Suede (rose Bulgare, safran, thym, maté, oliban, muguet, ambre, daim et santal), et enfin Musk Pure (bergamote, poivre, ylang, jasmin, muguet, beurre d’iris, jasmin sambac, fève tonka, benjoin et cire d’abeille).



Rappelons la très attendue (du moins par moi!) sortie en septembre de Back to Black / Aphrodisiac de Kilian, un parfum semble-t-il résolument oriental, un ambré-boisé chaleureux, tout de tabac sucré et de liqueur fruitée aux allures de Borneo 1834...
Premiers avis plus qu'enthousiastes sur Poivre Bleu et Grain de musc!




Sorties, également, de deux nouveaux Parfums d'Empire, la collection martiale de Marc-Antoine Corticchiato: 3Fleurs, un ultra-fleuri, trio entre rose, jasmin et tubéreuse, contrebalancé par un accord galbanum-menthe, sur fond de muscs. Wazamba, lui, joue la carte de l'encens/conifère, avec notes d'aldéhydes, encens, myrrhe, santal, opopanax, cyprès, pomme de pin et fir balsam.
Premiers avis sur Grain de Musc.


Rappelons aussi la sortie en octobre (?) d'un nouvel Artisan Parfumeur: Havana Vanille, destiné - ainsi le veut la rumeur - à remplacer Vanilia. Cette nouvelle vanille créée par Bertrand Duchaufour se veut recréer la senteur du rhum âgé et de l'air doux de Cuba, avec des notes de rhum, girofle, cuir, fruits confits, narcisse, tonka, immortelle, vanille, bois fumé, mousses et notes balsamiques.



Et enfin, cet automne (date encore indéterminée) sortiront, pour fêter le centenaire de la maison, les premiers volumes de la nouvelle collection de prestige de Cartier: Les Heures du Parfum, toutes créées par Mathilde Laurent. Chaque heure (13 sont prévues au total) portera un numéro et un nom (ainsi par exemple le Numéro 1: L’Heure Promise et le Numéro 12: L’Heure Mystérieuse). Les cinq premières heures sont attendues pour cette année.



Merci à Alexandre pour le complément d'informations!




4 commentaires:

carmencanada a dit…

Merci, Six, pour ce tour d'horizon! J'attends avec une impatience particulière les créations de Mathilde Laurent qui ont été trop rares ces dernières années, sauf pour les heureux ayant les moyens de s'offrir un parfum sur mesure chez Cartier.

Je suis également assez curieuse du Magnolia d'Acqua di Parma.

Et j'attends avec impatience de faire un vrai test sur peau de Fourreau Noir, que j'avoue avoir détesté sur touche. Mais ce n'était qu'une première impression.

Six' a dit…

Denyse, j'ai pensé la même chose pour ces Heures du Parfum de Cartier! Malheureusement, le prix les classe dans l'ultra-niche, et je doute pouvoir m'en offrir un flacon, hormis coup de foudre horriblement déraisonnable...

Et, justes cieux! J'attendais Fourreau Noir comme le messie, puisque les premiers échos le décrivaient "tout en notes de fond", et parlaient de fève tonka - lavande.... voilà qui me fait hélas reconsidérer la situation! Mais c'est à cause de cette fameuse molécule, n'est-ce pas? Est-elle vraiment présente au point de tout gâcher?

carmencanada a dit…

Six: oui, le di-hydro-myrcénol était très présent sur papier (à tel point que j'ai été tentée de jeter le cahier dans lequel j'avais glissé la touche), mais il s'évapore peut-être très rapidement sur peau.

Six' a dit…

Oh, je connais mal cette note - dans quel parfum est-elle la plus présente?
Il est vrai que certains parfums virent tellement différemment sur la peau, et selon la peau, que nous ne pouvons que wait and see... je mise tout sur la fève tonka! ;)