[Avis] Ambre Nuit - Christian Dior


En 2004, les parfums Christian Dior lançaient trois masculins exclusifs en concentration cologne: la superbe Eau Noire, si particulière, le moelleux Bois d'Argent et l'hespéridée Cologne Blanche. Hedi Slimane, alors à la tête des collections Dior Homme, s'était fortement investi dans leur conception.

Cinq ans plus tard, et après le départ du timonier, la maison Dior a décidé d'ajouter une nouvelle fragrance au trio, du nom d'Ambre Nuit. Un parfum annoncé comme "mystérieux et envoûtant" qui, bien que toujours réservé aux espaces Dior Homme, se veut unisexe.

"Ambre Nuit", voilà qui faisait effectivement rêver, d'autant que le premier avis était enthousiaste...


Notes de tête: bergamote, pamplemousse
Notes de cœur: rose turque, baies roses
Notes de fond: ambre, ciste labdanum



Hélas, trois fois hélas! À la vaporisation, la première note, puissante, qui saille est cet accord métallique crissant et hespéridé typique de tant de masculins. Il s'entoure de bois sombres et de la facette fraîche-amère de la bergamote et du pamplemousse, pour un départ vraiment très typé masculin...

Dans la transition vers le cœur, l'accord métallique-boisé s'étoffe des teintes doucement épicées des baies roses et d'une touche fleurie discrète. On retrouve, dans ce cœur lisse, un souvenir du côté caramélisé sans être sucré de l'Eau Noire, mais sans son charme.

Au fil du temps, le fameux accord passe en retrait, tandis que monte progressivement un fond ambré très sucré, un peu liquoreux et fruité, rond et plutôt gourmand, qui me rappelle de loin le fond de Gaultier 2. À bien y chercher, il se nuance effectivement de petites touches qui évoquent le fleuri cuiré de l'osmanthus, mais elles sont bien ténues... et le crépuscule d'Ambre Nuit tombe sur cet accord ambré-boisé sucré, qui se poursuit en decrescendo.


Les trois premières colognes de la série étaient toutes de très belles réussites, des fragrances qui conciliaient l'élégance à une personnalité marquée (peut-être un peu moins, il est vrai, pour la plus classique Cologne Blanche). C'est par contraste que cette addition à la collection me paraît décevante. Ce n'est pas à proprement parler un mauvais parfum, mais Ambre Nuit, annoncé comme mixte, se révèle être un masculin compétent mais au final peu distinctif, à mon goût loin de la qualité de ses trois prédécesseurs.
Dans les boutiques Dior, elle est pourtant la deuxième meilleure vente, après Bois d'Argent. Nouveauté oblige?




Maison: Christian Dior (Dior Homme)
Créateur: François Demachy
Année de création: 2009
Famille: oriental
Disponible en eau de cologne, 125 ml (98 EUR) et 250 ml (145 EUR), dans les boutiques et espaces Dior Homme, chez Colette et prochainement dans la boutique en ligne Dior Homme.


Image: Colette

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Sixtine, je suis assez d'accord avec cette analyse finale. On ne peut pas reprocher à ce parfum d'être mauvais, il est même plutôt joli, mais il manque "le petit truc en plus", à moins que celui-ci ne se dévoile avec le temps ? J'avais l'intention de faire un petit article aussi sur cet Ambre Nuit, c'est pour bientôt. Méchant Loup

Louise, Julie, Marine, Fanny a dit…

Le flacon est très simple mais finalement assez efficace !
je ne l'ai jamais senti par contre.

http://www.aroundthemode.blogspot.com/

vero59 a dit…

entierement d'accord, joli "sent bon", rien a voir avec la trilogie precedente
je suis profondement deçue

respirervoirtoucher a dit…

Histoire hélas banale d'une ligne créée avec audace dont le succès né de cette audace engendre, presque immanquablement, une suite sans saveur...

Effy de marseille a dit…

Histoire plutôt triste, et étrange...
Ma fille adorée Ambre 15 ans à eu un très grave accident, le soir du 8 novembre, et est décédée le 11 novembre....
Et cette eau de cologne sort justement en novembre....

Six' a dit…

Effy,

Quelle désolante histoire... et je ne peux qu'imaginer à quel point tomber sur ce nom a dû vous peiner.
Je vous souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve, vraiment.