[Vintage] Iris Gris - Jacques Fath





Lorsque vous échoient quelques précieuses gouttes de ce qui est considéré comme l'un des plus grands parfums de tous les temps, l'ouverture de la fiole tient du cérémonial, la découverte prend une aura de révérence religieuse.


Iris Gris...


Le deuxième parfum lancé par le couturier Jacques Fath, après Chasuble, a vu le jour au lendemain de la Guerre, en 1947. À la création, Vincent Roubert, longtemps collaborateur de François Coty, pour qui il avait composé L'Or, A'Suma ou le fameux L'Aimant. Il était aussi l'auteur de l'emblématique cuiré Knize Ten.
À l'époque, les soliflores iris étaient extrêmement rares, d'autant plus que la guerre avait tari les sources de matières premières. Trois ans étant nécessaires à l'obtention du beurre d'iris, 1947 était la première année de la nouvelle disponibilité de cette "concrète", ce qui a relancé l'intérêt des parfumeurs pour l'iris, avec une recherche de l'isolation et de la production d'irone, molécule à l'origine de la senteur du rhizome (rappelons que l'"iris" utilisé en parfumerie n'est pas la senteur de la fleur, inexploitable, mais celle de ses racines).

Si l'iris en composition était dans l'air du temps, le tandem Roubert-Fath a décidé de créer un parfum aux allures de soliflore, un parfum impérial qui contiendrait pas moins de 35% du naturel, ce beurre d'iris hors de prix.

Mais Jacques Fath lui-même allait bientôt disparaître prématurément, et Iris Gris, décidément trop coûteux à produire, serait retiré de la vente peu après. Ce destin d'étoile filante a encore ajouté à sa légende, son extrême rareté se faisant directement proportionnelle aux louanges des connaisseurs. Le parfumeur Guy Robert le cite comme un chef d'œuvre, l'expert Luca Turin renchérit; Patricia de Nicolaï, présidente du conservatoire des parfums, l'Osmothèque, le classe comme l'une des cinq plus grandes fragrances de leur collection... la liste serait longue.



Etait-il donc à ce point merveilleux, cet Iris Gris?
Hélas, oui.

La première impression est tactile: le feutré, le duveteux d'une peau de pêche; la poudre un peu rêche de la racine d'iris.
La chair du fruit, délicate et parfumée, à peine sucrée et teintée du plus léger soupçon d'acidité, se révèle sous sa peau, pendant que dans l'exact même souffle, la fleur prend racine. Ne gardant que son poudré crayeux et un dernier, infime reflet métallique, l'iris a abandonné en chemin ses autres facettes habituelles: pas de terreux, pas d'effet carotte, pas de givre.

Et le miracle se produit.
Il n'y a plus de pêche ni d'iris: les deux s'enlacent, s'entremêlent, se fondent entièrement l'un dans l'autre, exhalant une senteur inédite. Du fruit, Iris Gris a emprunté le feutré caressant, la douceur tout juste sucrée, le demi-sourire; de la fleur, la légère sécheresse poudrée, le filet d'argent. Une senteur sobre, claire, celle d'une pêche couleur gris perle, celle d'un iris habillé de suédine.

L'évidence, la limpidité de ce mariage sans façons entre peau de pêche, poudre d'iris et soupir de violette sont d'une modernité stupéfiante. Iris Gris aurait pu être composé le mois dernier.

Il n'a peut-être pas l'émouvante beauté d'un Après l'Ondée ou d'une Heure Bleue, il ne déborde pas de caractère comme un Tabac Blond ou un Bandit, il n'envoûte pas d'une seule œillade ravageuse comme un Shalimar... mais c'est dans son équilibre absolument parfait, dans sa simplicité achevée qu'Iris Gris touche au sublime.




Chronique d'une résurrection annoncée...

Tania Sanchez, co-auteur de Perfumes, The Guide avec Luca Turin, raconte comment un soir, un ami parfumeur avait pris une fiole de Persicol, la fameuse base qui donne son odeur de pêche à Mitsouko, et l'avait versé goutte à goutte dans un flacon d'Iris Silver Mist (!), l'extraordinaire soliflore de Serge Lutens. Pendant un moment, l'iris est resté dominant, puis la pêche est venue s'y mêler. Et quelques gouttes plus tard, l'instant de grâce: l'apparition d'une "troisième présence, avec la fraîcheur satinée de sa racine de père et la richesse prune-porto de sa mère, bien à la manière d'Iris Gris".

Susan Irvine, journaliste parfums et auteur de The Perfume Guide, ajoute qu'un ami ayant accès à la formule originale exacte lui en a officieusement recomposé un flacon.

On aurait donc pu croire qu'Iris Gris ne serait pas si difficile à reproduire...
Et effectivement, en 2008, remous dans la blogosphère: la société Panouge a racheté la licence Fath et s'apprête à relancer le mythe!
Hélas, il est rapidement apparu que le nom d'"Iris Gris" avait déjà été déposé, et en fait depuis longtemps, par... Hermès. Et que Panouge ne disposait pas vraiment non plus de la formule originale. Et que de toute manière, sa concentration extrême en beurre d'iris la rendrait beaucoup trop coûteuse à produire.

Au bout du compte, Panouge-Fath a lancé un parfum "hommage", baptisé Irissime.
Sans pêche.
Amputé de la moitié de ce qui faisait la personnalité de l'original, autant dire que... non, à la réflexion, autant arrêter là.

C'est peu dire que les espoirs des amoureux de parfums, chauffés à blanc, avaient été cruellement déçus.
...jusqu'à la récente annonce de Legendary Fragrances, société américaine qui promet le relancement à l'identique de la formule originale d'Iris Gris. Aux États-Unis, le nom n'est pas déposé. Et surtout, la société affirme qu'elle a rassemblé suffisamment d'échantillons de l'original pour être sûre de la formule. Le coût de la composition ne sera pas non plus un obstacle à la commercialisation, ajoute-t-elle, ce lancement haut de gamme étant réservé aux connaisseurs (et incidemment, un nouveau procédé d'extraction permet par ailleurs aujourd'hui d'obtenir du beurre d'iris non plus en trois ans, mais en quelques jours (!)).
Date prévue de la sortie outre-Atlantique? Avril 2010.
Je retiens (de nouveau) mon souffle.

En attendant, il reste toujours possible de sentir Iris Gris à l'Osmothèque...




Plus de détails: historique et précisions sur la composition d'Iris Gris sur 1000Fragrances: 1 et 2; l'affaire Panouge sur Grain de Musc; interview de Thierry Bellet, président de Legendary Fragrances, au sujet du prochain relancement américain sur le site de LF; plus sur le nouveau beurre d'iris Biolandes sur 1000Fragrances et sur L'Express.


Test de l'extrait de parfum, date inconnue.


Maison: Jacques Fath
Créateur: Vincent Roubert
Année de création: 1947
Famille: fleuri-boisé-fruité
Disponible: retiré de la vente depuis un demi-siècle. Il est rarissime; les seules options sont eBay et les brocantes. Peut-être relancé à l'identique en avril 2010 aux Etats-Unis.


Images: publicité de 1947, ill. René Gruau (HPrints), ombre chinoise du flacon (d'après The Fashion Almanac), Legendary Fragrances.

13 commentaires:

Froufrous a dit…

je viens de découvrir un blog génial ...le votre !!!
si vous permettez , je le note en lien sur le mien , qui est tout nouveau , mais qui vous apportera très certainement de nouvelles visites .
Je suis moi-même une folle d'essences , de senteurs , de parfums.....
je repasserai très souvent .
belle journée à vous .

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je viens de lire votre post et je rebondis sur cette info, la nouvelle version d'Iris Gris soit Irissime est deja en vente en France depuis novembre 2009. Pour avoir senti l'original je peux vous dire que le nouveau n'a rien à voir avec l'ancêtre. C'est bien dommage! exit le coté pêche dont vous parlez et la note iris semble bien plus diluée. Heureusement qu'il nous reste le merveilleux Iris Silver Mist! A bientot.

Six' a dit…

Froufrous,

Grand merci pour ces gentils compliments, et au plaisir de vous revoir ici pour parler parfums!

Six' a dit…

Anonyme,

Je dois vous avouer que je n'ai pas eu le courage de sentir cet Irissime, trop désolée qu'il ne soit pas Iris Gris! Mais je ne peux m'empêcher d'espérer pêches et merveilles du relancement américain...

Et effectivement, il nous reste au moins ISM, qui s'il est loin du Fath dans l'esprit, reste un vrai bijou.

Merci d'être passé ici, et à bientôt!

Anonyme a dit…

Merci pour cette belle nouvelle! J'aime beaucoup les parfums à base d'Iris que ce soit ISM, Infusion d'iris, Bois d'argent, Chanel 19, Iris Nobile, Iris Pallida.. et je rêve bien sûr d'Iris Gris.
Je ne connais pas Irissime mais peut-être mérite-t-il d'être découvert?
En tout cas, tenez-nous au courant de cette sortie inespérée....
Senga

Six' a dit…

Senga,

Après avoir senti cette merveille, je vais suivre l'affaire de près, croyez-moi!
L'iris est une note... aristocratique. Je l'aime aussi infiniment, tous ceux que vous citez, et aussi sa forme "mouillée" d'Après l'Ondée et même d'Iris Ganache...
Irissime, je dois avouer que j'ai été si déçue qu'il ne soit finalement pas Iris Gris que je n'ai pas eu le courage de le sentir... il est peut-être à découvrir, après tout!

Anonyme a dit…

Honte à moi d'avoir oublié Après l'ondée dans ma liste car c'est un de mes parfums préférés. Concernant Iris Ganache, je me souviens avoir été enthousiasmée par les notes de tête très iris mais moins par les notes de fond plus sucrées. Il faudra que je le ressente de même que "Quand vient la pluie" que j'ai sentie sur mouillette. j'ai un souvenir d'iris "mouillé" mais rayonnant... Je ne m'y étais pas attardée à cause du prix...
Senga

Six' a dit…

Senga,

Après l'Ondée est probablement mon parfum préféré à l'heure qu'il est, c'est dire si je vous comprends!

Et je vous rejoins aussi sur Iris Ganache, mais à vrai dire, son départ d'iris humide si Guerlain me plaît tant que j'ai craqué pour un flacon... le fond s'essouffle effectivement, mais je réapplique plusieurs fois sur la journée, pour compenser.

Quand Vient la Pluie est (était?) de toute beauté, à mi-chemin entre l'iris d'Après l'Ondée et la douceur gourmande de L'Heure Bleue... mais trop cher, hélas. Je rêve qu'un jour il finisse par rejoindre les Parisiennes, sait-on jamais...

Anonyme a dit…

"Quand vient la pluie" est toujours....Je l'ai senti le nez déjà saturé par plusieurs exclusifs Guerlain mais me disant "qu'il est beau! " et en même temps "Oh la la il ne faut pas succomber-trop cher" ! J'ai alors eu le même pensée que vous "si seulement il pouvait rejoindre les Parisiennes dans un flacon plus abordable!"
Rêvons rêvons : "quand vient la pluie" plus abordable et "iris Gris" réédité!
Senga

Six' a dit…

Senga,

Croisons les doigts ensemble! ;)

Anonyme a dit…

Bonjour !
Je viens de lire votre article, que j'ai trouvé très intéressant d'autant plus que je me sens plutôt concernée...
En effet, je possède un flacon de ce fameux Iris Gris. Il s'agit d'une miniature, qui correspond à la silhouette grise que vous avez glissée dans cet article. J'ai toujours trouvé sa senteur unique, et pour cause... Cela va peut être vous paraître bizarre mais je poste ce commentaire ici car je crois que j'ai besoin de quelques conseils. Ce flacon est dans un placard depuis plusieurs années et j'ai peur de ne pas être "à sa hauteur", je ne sais pas vraiment comment faire en sorte qu'il ne s'évapore pas trop, je ne sais pas trop comment le conserver.
Merci d'avance pour vos réponses,

Ladybird

Six' a dit…

Ladybird,

Quelle chance vous avez! Je n'ai qu'...un quart de millilitre, que je chéris jalousement, alors j'imagine les scrupules que vous pouvez avoir...

En fait, un parfum peut se conserver parfaitement, pendant des décennies, s'il est bien à l'abri de la lumière (c'est le plus important), ainsi que de l'humidité et de la chaleur (donc surtout pas dans une salle de bains!).
Si votre flacon était dans un placard, ce devraient donc être des conditions idéales pour la conservation du jus.

Pour pousser un peu plus loin, on conseille parfois de transvaser le contenu d'un flacon dans un contenant le plus petit possible, pour minimiser le contact du liquide avec l'air. Mais puisque votre flacon est déjà de format miniature, je ne pense pas que ce soit nécessaire dans votre cas - et ce serait risquer de perdre inutilement de précieuses gouttes...

Pour le reste, au risque de tomber dans les lapalissades, l'évaporation devrait être minimale si vous refermez bien le bouchon, en le "vissant"/tournant dans les deux sens pour que le verre du bouchon adhère bien au verre du goulot du flacon. Certains parfums vintage s'évaporent effectivement au fil du temps, même jamais ouverts dans leur boîte d'origine, mais si votre flacon a tenu jusqu'ici, je pense qu'il résistera encore bien longtemps si vous le refermez solidement!

Pour le reste... ma foi, ce parfum, si merveilleux soit-il, a été conçu pour être porté! Je comprends mille fois que vous hésitiez à l'utiliser - Iris Gris est le Graal le plus convoité des fanatiques du parfum - mais puisque vous en avez tout un flacon, et que vous l'appréciez réellement, pourquoi ne pas le faire "vivre" de temps en temps, pour les grandes occasions?

J'espère vous avoir un peu aidée, mais si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas!

Euphorbia a dit…

Alors, des nouvelles de la "potentielle réédition" Américaine, ma chère Sixtine?