[Avis] Orange Star (n°09) - Tauer Perfumes



Que ce soit dit: j'ai une profonde admiration pour le travail et l'intégrité d'Andy Tauer, parfumeur suisse indépendant et autodidacte résolument engagé pour un art, réel, de la parfumerie (son manifeste, sur le site collaboratif Perfumism, est éloquent). Des mois et des années de recherche pour chaque fragrance, une composition toujours intéressante, des matières de première qualité dont beaucoup de naturelles: ses parfums sont, dit-il, "créés avec amour"... et ça se sent.

Neuvième lancement depuis la création de la marque en 2005, Orange Star a été inspiré par un savon (!) qu'Andy Tauer avait créé il y a quelques années, à la senteur de mandarine verte et d'ambre gris, baptisé Mandarines Ambrées.

Mais si le nom a changé au passage du savon au parfum, la fragrance, elle, garde des traces manifestes de ses origines: le départ d'Orange Star souffle l'amertume franche d'une écorce de mandarine fraîche, très réaliste.

En cœur, le parfum entre dans le vif du sujet et commence à parler d'orange; plus exactement, il prend la senteur de la pulpe d'oranges et de mandarines un peu trop mûres, douceâtre et sans aucune acidité, avec toujours l'amertume de l'écorce. Malheureusement, et malgré la qualité manifeste des matières utilisées, ce concentré de pulpe rappelle aussi l'odeur d'une... orangeade. A plus forte raison qu'une molécule de type "bois qui pique", finement dosée, y insuffle une subtile effervescence (!). D'autres lui trouvent aussi, à ce stade, de faux airs d'aspirine pour bébé à l'orange...
Souvenir de Mandarines Ambrées, une touche d'aldéhydes, semble-t-il, renchérit sur la note orange et ajoute à la fragrance une luminosité plutôt savonneuse. Et à vrai dire, je ne perçois pratiquement pas la fleur d'oranger annoncée: c'est le fruit qui est en vedette.




Le pétillement s'accentue au fil des heures tandis que l'orange décroît lentement, nimbée d'une pincée de poudre. Subsiste alors un vibrant boisé translucide, sous lequel transparaissent déjà les accents subtilement chaleureux et à peine salés de l'ambre gris, alliage récurrent dans les compositions d'Andy Tauer.

Les notes de fond sont délicieuses. Toujours légèrement effervescentes, elles se dorent, s'orientalisent en mariant une base ambrée très fine aux derniers souvenirs de pulpe d'orange et à un ambre gris qui s'amplifie; une légère touche de vanille vient les rendre plus moelleuses, les sucrer avec mesure dans une belle harmonie qui rappelle, quoique de très loin, les grandes lignes de Sublime de Jean Patou.

Une chose est certaine: Orange Star n'est pas un parfum banal ou passe-partout. Je l'ai détesté au premier essai (l'orangeade / aspirine...), avant de lui trouver de plus en plus d'intérêt au fil des tests: il me fait pratiquement l'effet de deux fragrances superposées, une orange curieusement pétillante et savonneuse, très inhabituelle, qui dévoile progressivement un très beau boisé-ambré élégamment classique. S'il n'est pas dans mes préférés de la gamme, ce nouvel opus est un parfum de qualité, plutôt gai et très original tout en restant portable - mais vu son étrangeté, mieux vaut l'essayer d'abord sur échantillon pour se faire une première idée.

Maintenant, j'attends de pied ferme la sortie de l'Eau d'Épices....



Pour en savoir plus sur la création d'Orange Star et sur le nouveau packaging de la gamme: interview vidéo d'Andy Tauer (en anglais) lors du salon Esxence 2010 à Milan.



Notes de tête: mandarines, clémentines
Notes de cœur: citronnelle, fleur d'oranger, violette
Notes de fond: ambre gris, fève tonka, vanille, ambréine, patchouli


Maison: Tauer Perfumes
Créateur: Andy Tauer
Année de création: 2010
Famille: hespéridé?

Disponible
: en Eau de Parfum,
vapo 50 ml (89 EUR), prochainement sur le site d'Andy Tauer ou déjà chez Aus Liebe zum Duft notamment (un échantillon est disponible).


Images: Luckyscent; Alma Thomas, Autumn Leaves Fluttering in the Breeze, 1973, Smithsonian American Art Museum


6 commentaires:

Anonyme a dit…

Moi aussi, j'admire beaucoup le travail et l'intégrité d'Andy et j'ai également la chance de le connaître personnellement et c'est un gentleman. Depuis que j'ai découvert son Air du désert marocain, grâce au guide de Luca Turin et de Tania Sanchez, je suis de près sa carrière de parfumeur autodidacte.
Je trouve très original Orange Star. Cette note d'orange aldéhydée est surprenante mais néanmoins agréable. Mais mieux vaut éviter la "survaporisation" pour ne pas avoir le côté poudre d'aspirine ou bonbon chimique (sic)!!! On pense donc à une Cologne mais le parfum trouve de l'ampleur dans les notes boisées ambrées du fond dont le sillage se fait très enveloppant et très racé.
RebieFR

anatole a dit…

Un autre fan d'Andy Tauer par ici! J'ai vraiment hâte de sentir et tester cette orange et surtout L'eau d'Épice. Et par ailleurs le nouveau flacon est magnifique je trouve. Rejoindra-t-il L'air du désert (dans sa belle boite en tuya) et Rêverie au jardin dans ma collection? Ou mon prochain Lonestar Memories? en fait le seul que je n'aime vraiment pas c'est Vetiver Dance à cause du cashmeran ou quelque chose comme ça.

Six' a dit…

Rebie,

Ah, voilà qui ne m'étonne pas du tout! Je ne le connais pas personnellement, mais j'ai vu quelques interviews en vidéo de M.Tauer, et il apparaît d'une simplicité, d'une modestie charmantes. Vous confirmez bien mon impression!

Je vous rejoins sur Orange Star - surprenante mais agréable. Je suis contente de ne pas m'être limitée à la désarçonnante première impression, d'autant que le parfum prend un goût de plus en plus marqué de revenez-y au fil des essais... Et pareil, le fond m'a paru très élégant, ce qui était une autre surprise après la pétillante originalité du départ.

Merci de votre visite, et tous mes compliments à Andy si vous le croisez prochainement! ;)

Six' a dit…

Anatole,

Vetiver Dance! Il faut que je le réessaie, mais bien que résolument réfractaire au vétiver, celui-là m'avait fait bonne impression...

Ravie en tout cas qu'il y ait d'autres amateurs d'Andy Tauer ici, ses parfums m'ont l'air d'être plus médiatisés du côté anglophone, alors qu'ils méritent tellement d'être découverts... L'Air du Désert est effectivement un bijou.

J'aime aussi beaucoup le nouveau flacon, il a du style tout en gardant un petit côté "apothicaire", artisanal assez touchant. Croisons les doigts pour que l'Eau d'Epices arrive vite!

Anonyme a dit…

Savez vous la date de sortie de l'eau d'épices ?
Merci

Six' a dit…

Anonyme,

A ce que j'ai compris, L'Eau d'Epices sortira normalement à l'automne 2010!